Pour en finir avec les Pyrénées, une spécialité : le gâteau à la broche

Un drôle de gâteau qui a attiré notre regard et notre curiosité avec son air de pomme de pin. Sauf qu’on était quand même pas assez curieux pour payer les quelques 50 à 80€ du gâteau entier.

Le gâteau à la broche dans une boutique de Saint Lary (Hautes Pyrénées) :

Finalement, on y a gouté dans une boulangerie d’Arreau, une charmante petite bourgade du département, qui en proposait à la coupe. Verdict : pas mal mais pas à se taper le cul par terre… Ou alors à se taper le cul par la montagne ?

Plus d’informations sur Wikipédia ou ici.

Publicités

6 Réponses

  1. Je suis entièrement d’accord, pour aller régulièrement dans les Hautes-Pyrénées du côté de Bagnières-de-Bigorre, j’en ai vu aussi en magasin et le prix exorbitant m’a dissuadé d’en acheter. J’en ai goûté dans un restaurant local, c’est bon, mais effectivement sans plus ! C’est ni plus ni moins que de la pâte à gauffres cuite à la broche.

  2. Voui ! Et c’est long et pas évident à faire semble-t-il. Tout ça pour ça. Enfin chacun ses goûts… Je voudrais pas me faire assassiner par un montagnard ! 😉
    Un plat n’a pas la même saveur lorsqu’il est lié à des souvenirs. L’idée d’une grillée de mojettes me fait saliver, ce qui en ferait rire beaucoup…

  3. Olala, ça donne envie ces p’tites choses pyrénéennes en tout cas 😉

  4. Cartoonita… la grillée de mogettes, mais c’est chez moi ça ! je vois qu’on a les mêmes valeurs !!!

  5. Zut, ça y est je re-salive ! Sacrés Haricots Blancs. Si la Vendée n’existait pas, il faudrait l’inventer ne serait-ce que pour ces grillées ! Des pétoux cuits dans un plat en terre cuite dans la cheminée, et les tartines que l’on empale avec une fourchette et que l’on dore devant le feu de bois. Un peu, non beaucoup de beurre. Et les petits cocos, qu’on met dessus, pour parachever le tout, un peu écrabouillés pour moi. Un chouïa de sel. Miam ? Miaaaam !!! 🙂

  6. [Publicité supprimée]

    Je vous donne la recette
    Pour un gâteau de 30 centimètres de haut et de 2 kilogrammes.

    – 500 grammes de beurre
    – 750 grammes de farine
    – 750 grammes de sucre
    – 18 œufs
    – 15 centilitres de rhum
    – 5 centilitres d’eau de fleur d’oranger
    – zeste d’orange
    – 5 grammes de sel

    Séparer blancs et jaunes d’œufs. Battre ces derniers avec une partie du sucre, 600 grammes, jusqu’à blanchiment. Ajouter rhum et fleur d’oranger. Incorporer progressivement la farine tamisée.

    Dans un autre récipient, monter les blancs en neige puis y mettre les 150 grammes de sucre restant pour les raffermir. Mélanger le jaune avec le beurre très crémeux et y incorporer délicatement les blancs. La pâte est terminée.

    La pâte est préparée avec soin. C’est une des conditions pour la réussite du gâteau à la broche.
    Une fois terminée il faut la laisser reposer une bonne heure.

    Le cône, enrobé de papier sulfurisé, est installé sur le tournebroche puis placé devant le feu de cheminée pour être chauffé.

    La cuisson commence. La pâte est placée progressivement par couches très légères. La prise est très lente au début. Au fur et à mesure de la cuisson de la couche précédente, il est rajouté de la pâte jusqu’à épuisement de celle-ci.

    Il s’agit d’un travail minutieux où doivent s’allier l’habileté gestuelle, une surveillance de tous les instants et une patience à toute épreuve.

    La dernière couche doit être bien dorée. La cuisson durera plus de 2 heures, elle est fonction de l’épaisseur du gâteau. Le gâteau est mis ensuite à refroidir puis démoulé. Attendre au minimum 48 heures avant de le consommer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :