Le crumble de potiron de Pluc

Hello, aujourd’hui je fais ma fainéante :
je vous présente une recette de potiron proposée par l’ami Pluc :

Le crumble de potiron de Pluc

Pour 6 personnes :
# 1 kg de potiron
# 200 g de Taleggio
# 80 g de Parmesan râpé
# 2 oignons
# 1 cuillère à soupe de crème fraîche
# sauge
# 150 g de farine complète
# 80 g de beurre salé
# 4 tranches de Jambon de Parme

1. Préchauffez le four (180°C). Épluchez le potiron et coupez-le en gros cubes. Émincez finement les oignons puis disposez-les avec le potiron dans un plat à gratin.

2. Versez un peu d’eau au fond, et faites cuire au four pendant 35 minutes (à la fin, les cubes de potiron doivent pouvoir être écrasés à la fourchette).

3. Pendant ce temps, confectionnez les miettes : mélangez du bout des doigts la farine et le beurre et émiettez-y aussi le Parmesan.

4. Sortez le plat du four, écrasez le potiron, ajoutez la crème fraîche et le reste du fromage coupé en petits dés. Rajoutez le Jambon de Parme coupé en lamelles. Répartissez les miettes et parsemez la sauge préalablement hachée. Remettez dans le four chaud et laissez cuire 20 minutes jusqu’à ce que la croûte soit bien dorée. Servez chaud.

Je ne l’ai pas encore testée en raison de 3 handicaps :

  1. Mon premier essai de crumble salé m’a laissé un souvenir mémorable.
    C’était à peine mangeable. Faut dire aussi que j’ai utilisé la recette « à la va-vite option impro ». Bref, j’hésite à retenter dès maintenant alors que le trauma est encore  à vif…
  2. Un petit souci d’adaptation se pose : mon chéri ne mange pas de cochon. Que choisir comme solution de remplacement du jambon ? Cela aurait pu être du magret fumé… MAIS il n’aime ni la viande ni le poisson fumé (ce qui fait, cela dit en passant, que je suis obligée de me manger toute seule tout le saumon fumé, trop dur la life, hum). Par chez lui, on mange de la viande séchée, qu’il faut cuire avant…
  3. Là j’ai la flegme. Faut déjà que je prépare de la soupe pour le début de la semaine et de la tarte au citron, et plein de choses en dehors de la cuisine, dont le plus simple ne sera pas de configurer mon réseau WiFi…

Bon, je poste une photo quand même, pas de la recette pas encore testée, mais de notre dernière courge fermement prise en main :

Je ne vous dis pas ce qu’elle m’a évoqué. Quand je l’ai dit à mon chéri, j’ai récolté une petite fessée et une promesse de sévères hémorragies si j’allais au fond de mon idée… Trop peur de me faire taquiner 😉

L’étiquette tient un propos plus sage (en même temps cette courge a été achetée à Franprix pas à SexyAvenue…) :

« Avec sa chair ferme mais tendre au goût musqué, son utilisation est variée. Les fruits crus se servent râpés avec une vinaigrette ou une rémoulade. Cuits, ils se préparent en gratin, tourte, potage, soufflé, purée à la provençale, sautés, en ratatouille, en confiture… »

Partager

Publicités

3 Réponses

  1. Hihihi je suis bien d’accord avec toi mais quand j’ai fait part de mon avis à mon mari lui il a trouvé que ça ressemblait à une cacahuète! Heureusement que les femmes sont là pour mettre un peu de fantaisie dans le quotidien 😉

  2. Mouarf, qu’ils sont sages nos hommes !

  3. […] grâce à une recette offerte par Pluc Définition et photo : Xavier, l’esprit du […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :