Tarte tatin trèèèèès sucrée

Les zinzingrédients :

  • 4 pommes
  • 1 pâte feuilletée
  • 100 gr de beurre –> ou beaucoup moins
  • 125 gr de sucre –> ou beaucoup moins

How-too doux :

  • Parsemez un moule à tarte de milliards de noisettes de beurre et recouvrez de la montagne de sucre
  • Pelez les pommes, coupez en gros quartiers et disposez dans le moule, face bombée vers le bas. Insérez des fines tranches dans les trous. Ou mettez-les un peu n’importe comment comme moi.
  • Cuire 10-15 min environ jusqu’à ce que les fruits soient caramélisés à four doux (soit environ 150°C).
  • Cuire encore 15 min à 200°C.
  • Sortir le moule, étaler la pâte sur les pommes et les bords.
  • Cuire 15 min à 200°C.
  • Sortir. Reposer qques min. Retournez/Démoulez. Dégustez chaud ou tiède.

Avis des gourmands :

Comme le titre le dit, c’est trèèèèèèèèès sucré : beaucoup trop ! La quantité de sucre me paraissait énorme mais, pour une fois, j’ai suivi la recette, comme quoi ça arrive, j’aurais pas dû. Pendant la cuisson c’était impressionnant de voir les pommes baignant dans le sucre et le beurre fondus… Bon sinon c’est facile à faire, même avec deux mains gauches. Verdict : à refaire en révisant les proportions de sucre et beurre pour ménager notre faible goût pour le gras et le sucré et surtout ne pas faire hurler notre médecin.

Source de la recette :

« Une recette par jour. Calendrier 2010. » chez Editeur Hugo Image.

Partager

Compote pomme et épinards fraises

J’avais acheté au printemps des graines d’épinard-fraise sur eBay pour égayer vertement mon rebord de fenêtre.

Et miracle, ça a poussé (les framboises bleues par contre hum…). J’avais déjà goûté les feuilles crues en salade, c’est pas mal, ça a un petit goût de noisette.

epinard-fraise-plant

Bon, après j’ai goûté aux fruits quand ils m’ont semblé être mûrs. Et bof, crus, ils n’ont pas trop de goût et c’est assez granuleux. Comestible sans plus.

epinard-fraise

J’ai ensuite essayé d’en faire une compote avec une bonne 15aine de fruits + 1 pomme. On obtient une compote à la couleur rouge qui détonne. Par contre le goût, j’accroche pas. A mes papilles, cela se rapproche du goût douçâtre, fadasse et écœurant des pastèques ou grenades. A mes papilles, einh. Mon chéri qui aime la pastèques et les grenades n’a pas aimé non plus.

epinard-fraise-compote

Verdict :

– J’accorde le bénéfice du doute aux fruits d’épinard fraise. P’t’être qu’ils étaient pas assez ou trop mûrs. P’t’être qu’il faudrait en mettre moins dans la compote et plus de pommes. Mais bon pas possible de réessayer maintenant : mes 3 plants font sérieusemet la goule (ça doit être la fin de la saison ou le signe que j’ai enfin réussi à les faire crever, hihi)

– Si l’année prochaine mes épinards fraises sont encore en vie, je me contenterais de grignoter leurs feuilles et je laisserais probablement leurs fruits aux moineaux. Et puis faudrait que j’essaie les feuilles cuites (elles peuvent se cuisiner comme les épinards)

Partager

Citron givré (sans sorbetière)

Ça  y est, j’ai fait ma première glace ! Sans sorbetière. 🙂

La recette utilisée est celle de Piroulie :
Sorbet aux citrons, Sorbet à l’ orange, Sorbet à l’ananas sans sorbetière et parvés

Qu’est-ce qu’y faut-y que j’achète/emprunte/vole :

Pour trois citrons givrés :

  • 3 gros citrons
  • 15 cl d’eau
  • 150 gr de sucre en poudre

Comment qu’on fait-y don’ ?

  1. Faire un sirop en faisant bouillir l’eau et le sucre jusqu’à ce que le sucre soit dissout.
    Et ne pas faire comme moi, rester à côté… Il commençait à ressembler à du caramel mon sirop !
  2. Couper les citrons en deux en haut (pour faire le petit chapeau). Presser l’intérieur pour extraire le jus.
  3. Racler l’intérieur des citrons avec une cuillère pour enlever toutes les parties fibreuses. Mettre au congélateur.
  4. Ajouter le jus de citron au sirop refroidi et mettre au congélateur environ 2 heures.
  5. Quand le sorbet commence à durcir, mélangez avec un fouet ou une fourchette et remettez au congélateur
  6. Quand le mélange a durci rajouter 2 blancs d’oeuf et mixer avec un pied mixeur pour obtenir une consistance très mousseuse et laisser recongeler puis le faire encore une fois.  Votre sorbet sera très mousseux et léger
    –> étape que je n’ai pas faite, la flegme…
  7. Plusieurs fois (2-3), refouettez de nouveau le sorbet puis remettez-le au congélo.
  8. Refouettez puis mettez le sorbet dans les citrons et zhou re-congélo pour refaire durcir.
  9. Sortir du congélo 5-10 minutes avant de servir car c’est très dur.
    (ou alors prévoir le marteau-piqueur à la place de la cuillère…)

citron-givre

Verdict : miam !

Partager

Granité dans son panier de chocolat

Ce mois-ci, j’ai essayé mon premier granité.
C’est plutôt facile à faire. Il suffit de :

  • Prendre un liquide (par exemple du jus de fruit), dans mon cas un mélange de fruits mixés avec du jus d’orange.
  • De mettre au congélo dans un récipient
  • Mélanger régulièrement (2-3 fois toutes les 30min à 1h).
  • Pour servir, gratter avec une fourchette.

Niveau goût et texture, c’est moyen, un peu spécial, avons-nous trouvé. Mon homme n’aime pas d’ailleurs.  C’est râpé pour les granités pour lui. Reste plus qu’à essayer les glaces sans sorbetière

Bon et la recette du petit panier au chocolat, c’est fastoche (j’ai réussi !) et sympa et bon (normal, c’est du chocolat).

La technique est chipée du livre « Gourmandises au chocolat, Saveur & Plaisir » (Fioredition, 2007) dont j’avais déjà massacré une recette :

  • Découper des disques dans des sacs de congélation
  • Faire fondre du chocolat
  • L’étaler sur les disques
  • Laisser un peu refroidir
  • Prendre des verres et les mettre à le cul en l’air
  • Déposer les disques dessus
  • Faire refroidir à température ambiante ou au frigo
  • Une fois les paniers durcis, détacher le disque de plastique
  • Remplir de compote, glace, salade de fruits, …
  • + pour les pas doués comme moi : nettoyer la table car le chocolat a coulé 😉

Partager

Le gâteau au chocolat d’amour de Cathy, enfin presque !

J’avais :

  1. Un pot de crème fraiche à finir rapidement sous peine de faire un petit séjour à l’hôpital.
  2. Une envie de gâteau au chocolat, irrépressible
  3. De la noix de coco vieille de 3 siècles (environ)

Alors j’ai googlisé et je suis tombée sur la recette du gâteau au chocolat mon amour du blog la Marmite de Cathy.

J’ai « juste » réduit la quantité de beurre et de sucre, remplacé la poudre d’amande par ma poudre de coco vétérante et aussi ajouté un peu de farine pour que ce soit pas un fondant 100% et parce qu’un gâteau sans farine, psychologiquement, ça le fait pas, j’y arrive pas.

Ingrédients :

  • 200 gr de chocolat
  • 150 gr de beurre (au lieu de 200 gr)
  • 120 gr de crème fraiche –> JE L’AI OUBLIÉE !!!
  • 100 gr de sucre (au lieu de 140 gr)
  • 65 gr de poudre d’amande –> 1/2 sachet de noix de coco râpée
  • 2 càs de cacao
  • 4 oeufs
  • + 60 gr de farine

How-to :

  • Faire fondre le beurre et le chocolat.
  • Ajouter le sucre, le cacao et la poudre en mélangeant bien entre chaque ajout
  • Ajouter la farine
  • Ajouter les œufs 1 à 1
  • Puis ajouter la crème fraiche –> Ah non, ça c’est l’étape que j’ai oubliée ! Non de diou…
  • Cuisson 180°C pendant 30 min. Enfin 150°C pour moi car mon four est un « chauffard » de première.

Le verdict : miam !

GATO-CHOCO-MAI2009

Partager

Le gâteau aux dattes de Momo

Aujourd’hui, je vous présente la recette d’un gâteau de mon chéri. Elle est extraite d’un petit livre qu’il s’était acheté : « Cakes et assimilés » chez Librilis. Sauf que lui, il remplace le citron par une orange et qu’il réduit un peu les doses de sucre et beurre. Il est très bon, bien qu’un peu sec peut-être (je parle du gâteau…).

Ingrédients :

La recette :

  • Dénoyauter les dattes et hacher grossièrement leur chair.
  • Beurrer un moule et préchauffez le four à 150°C.
  • Travailler le beurre avec le sucre pour obtenir un mélange mousseux.
  • Incorporer les œufs un à un.
  • Râper le zeste du citron et l’ajouter.
  • Ajouter la farine et la levure et bien mélanger.
  • Ajouter les dattes.
  • Verser dans le moule et cuire 45 min.

gato-dattes-orange-momo-avril-2009

Partager

Crêpes party : crêpes complètes (suite et fin)

Vu que c’était une crêpe party orientée « tests » (1ers pancakes et 1ères crêpes à la Normande), j’ai voulu aussi tester des crêpes avec ma farine complète aux céréales & graines.

crepes-completes-cuisson

Recette improvisée :

– Ingrédients (pour environ 7 crêpes) : 1 œuf, 100 gr de farine complète, un peu de farine de blé, du lait
– Faire un puits avec la farine, y casser l’œuf puis un peu de lait, mélanger puis ajouter du lait et laisser reposer, après avoir impitoyablement zigouillé tous les éventuels grumeaux (qui auront joué à se déguiser en céréales). J’ai ajouté un peu de farine classique car c’était un peu trop liquide.
– Faire cuire à la poêle en se disant que c’est la dernière tournée, qu’on va pouvoir enfin se reposer et se goinfrer comme des gros cochons… 🙂

crepes-completes

Verdict : Je les ai trouvé par mal, c’est original. Mais ça se mange pas seul, faut de la confiote ou autre chose dessus. Ça pourrait être sympa en crêpes salées garnies. Chéri a moins aimé. Bref, je vous déconseille d’en faire 30.000 d’un coup la 1ère fois !

Partager