Soupe au lait de coco, poulet, champignon, etc.

Les 30.000 trucs à mettre dedans pour 4 becqueteurs :

  • 4 blancs de poulet
  • 5 champignons de Paris
  • 2-3 échalottes >> j’ai mis à la place le bulbe de la ciboule
  • 1 c.à.s. d’huile
  • 2 canettes de lait de coco
  • 2 gousses d’ail >> nan 3, jamais 2 sans 3 !
  • 1 morceau de gingembre >> j’avais pas : gingembre en poudre
  • quelques brins de citronnelle >> à défaut, citronnelle séchée en poudre
  • quelques brins de ciboule
  • 1 piment vert
  • 200 gr de crevettes roses cuites >> 6 par personne
  • jus d’1 citron vert
  • 1 petit bouquet de coriandre fraîche >> 1 c.à.s de coriandre congelée

Le mode d’emploi qu’on est censé respecter :

  • Faire revenir les échalottes dans l’huile
  • Ajouter le lait de coco, l’ail écrasé, le gingembre en lamelles, la citronnelle, la ciboule, le piment coupé en 4, du sel et du poivre
  • Laisser cuire 5 minutes
  • Ajouter le poulet et les champignons en lamelles
  • Prolonger la cuisson 15 min
  • En fin de cuisson, ajouter le jus du citron vert, la coriandre et les crevettes
  • Si c’est trop épicé, ajouter de l’eau

Avis des 2 ventres à pattes qui constituent notre foyer :

  • Moi : c’est très bon, les saveurs s’harmonisent bien. Et puis c’est rapide et facile à faire. En plus, le piment était tellement doux que j’ai pu le manger, à se demander si c’était pas un poivron, oups.
  • Chéri : bof bof, c’est tout juste comestible, trop citronné et étrange. Et puis les morceaux dans la soupe c’est pas trop son truc. (Je me suis dévouée pour finir son bol, eh eh…)

Mes sources :

Un livre de cuisine offert à Noël par grande soeurette :
« Une recette par jour. Calendrier 2010. » (Editeur Hugo Image)

Partager
Publicités

Un petit coeur dans la cuisine pour la nouvelle année


Partager

Rillettes de chèvre

Également acheté à la boutique de “Mouton Village” dans les Deux-Sèvres :

Mon verdict :

C’est TRÈS bon. J’aime beaucoup. Et en plus on sent un petit goût d’oie : normal, il y a de la graisse d’oie (et pas de porc, ce qui est plus pratique quand on vit avec un musulman).

Par contre, attention à votre porte-monnaie :

😉

Partager

Confiture de lait… de brebis !

Lors de mes dernières vacances dans la famille dans les Deux-Sèvres, j’ai fait une escale à la boutique de « Mouton Village » pour y faire quelques emplettes. J’en ai ramené :

Mon avis : La première fois que j’y ai goutté, j’ai été déçue. Je ne retrouvais pas le goût fortement caramélisé de la confiture de lait de vache. Et puis j’ai ré-attaqué le pot quelques jours plus tard et miam ! Un délice, certes différent, mais un délice quand même. D’où le même problème qu’avec la confiture de lait classique de vache : comment se retenir de la dévorer compulsivement cuillère après cuillère jusqu’à ce que fin du pot s’en suive ?

Partager

Astuce : mes conserves sont-elles encore bonnes ? Hum…

Comment savoir si nos conserves sont encore bonnes ?
C’est simple :

Faudrait les faire manger à l’animal domestique de service pour savoir. Éventuellement à l’époux. icon_twisted

Une astuce « très sérieuse » de Cinquesse
lue sur le forum Chef Simon

Avant de filer en cuisine commettre de nouveaux méfaits, je vous laisse avec une citation de Pierre Desproges :

empoisonneuse-tablier
Photo :
charmandising.com

Partager

Pancake man (humour)

Une vidéo amusante chipée sur le blog Une cuillère pour papa qui me tente avec sa recette de bottereaux. Je n’en ai plus mangé depuis l’enfance. A faire prochainement si j’ose affronter ce souvenir sacré, ainsi que de la pannacotta. J’y ai gouté pour la première fois aujourd’hui dans un charmant restau italien… C’est délicieux !

Partager

J’aime…

… les mélanges de couleurs

MELANGE

Partager