Un petit coeur dans la cuisine pour la nouvelle année


Partager

Publicités

Rillettes de chèvre

Également acheté à la boutique de “Mouton Village” dans les Deux-Sèvres :

Mon verdict :

C’est TRÈS bon. J’aime beaucoup. Et en plus on sent un petit goût d’oie : normal, il y a de la graisse d’oie (et pas de porc, ce qui est plus pratique quand on vit avec un musulman).

Par contre, attention à votre porte-monnaie :

😉

Partager

Confiture de lait… de brebis !

Lors de mes dernières vacances dans la famille dans les Deux-Sèvres, j’ai fait une escale à la boutique de « Mouton Village » pour y faire quelques emplettes. J’en ai ramené :

Mon avis : La première fois que j’y ai goutté, j’ai été déçue. Je ne retrouvais pas le goût fortement caramélisé de la confiture de lait de vache. Et puis j’ai ré-attaqué le pot quelques jours plus tard et miam ! Un délice, certes différent, mais un délice quand même. D’où le même problème qu’avec la confiture de lait classique de vache : comment se retenir de la dévorer compulsivement cuillère après cuillère jusqu’à ce que fin du pot s’en suive ?

Partager

Astuce : mes conserves sont-elles encore bonnes ? Hum…

Comment savoir si nos conserves sont encore bonnes ?
C’est simple :

Faudrait les faire manger à l’animal domestique de service pour savoir. Éventuellement à l’époux. icon_twisted

Une astuce « très sérieuse » de Cinquesse
lue sur le forum Chef Simon

Avant de filer en cuisine commettre de nouveaux méfaits, je vous laisse avec une citation de Pierre Desproges :

empoisonneuse-tablier
Photo :
charmandising.com

Partager

Pancake man (humour)

Une vidéo amusante chipée sur le blog Une cuillère pour papa qui me tente avec sa recette de bottereaux. Je n’en ai plus mangé depuis l’enfance. A faire prochainement si j’ose affronter ce souvenir sacré, ainsi que de la pannacotta. J’y ai gouté pour la première fois aujourd’hui dans un charmant restau italien… C’est délicieux !

Partager

J’aime…

… les mélanges de couleurs

MELANGE

Partager

Compote pomme et épinards fraises

J’avais acheté au printemps des graines d’épinard-fraise sur eBay pour égayer vertement mon rebord de fenêtre.

Et miracle, ça a poussé (les framboises bleues par contre hum…). J’avais déjà goûté les feuilles crues en salade, c’est pas mal, ça a un petit goût de noisette.

epinard-fraise-plant

Bon, après j’ai goûté aux fruits quand ils m’ont semblé être mûrs. Et bof, crus, ils n’ont pas trop de goût et c’est assez granuleux. Comestible sans plus.

epinard-fraise

J’ai ensuite essayé d’en faire une compote avec une bonne 15aine de fruits + 1 pomme. On obtient une compote à la couleur rouge qui détonne. Par contre le goût, j’accroche pas. A mes papilles, cela se rapproche du goût douçâtre, fadasse et écœurant des pastèques ou grenades. A mes papilles, einh. Mon chéri qui aime la pastèques et les grenades n’a pas aimé non plus.

epinard-fraise-compote

Verdict :

– J’accorde le bénéfice du doute aux fruits d’épinard fraise. P’t’être qu’ils étaient pas assez ou trop mûrs. P’t’être qu’il faudrait en mettre moins dans la compote et plus de pommes. Mais bon pas possible de réessayer maintenant : mes 3 plants font sérieusemet la goule (ça doit être la fin de la saison ou le signe que j’ai enfin réussi à les faire crever, hihi)

– Si l’année prochaine mes épinards fraises sont encore en vie, je me contenterais de grignoter leurs feuilles et je laisserais probablement leurs fruits aux moineaux. Et puis faudrait que j’essaie les feuilles cuites (elles peuvent se cuisiner comme les épinards)

Partager