Brownies à l’ananas

Voici maintenant la 2ème recette testée pour utiliser nos ananas :

Les carrés ultra-fondants chocolat, ananas et gingembre
d’Hélène (du blog Mais qu’est-ce qu’on mange, ce soir ?)

→ CLIC LA RECETTE ←

Euh, comment dire, j’ai pas fait honneur à la recette par le brio de mon exécution…

Mais que s’est-il passé ??
Au moment de mettre les derniers ingrédients, je me suis étonnée qu’il y ait 4 fois plus de sucre que de farine. Alors je me suis dit que c’était pas possible, que je m’étais trompée en recopiant. Prise d’une inspiration subite, j’ai inversé les proportions…
Le résultat : un « excellent » gâteau à la farine ! « Miam, miam… »
Encore quelques expérimentations de ce genre et je devrais réussir à trouver la recette de l’hostie !

Moralité : changez le « beaucoup de sucre » en « un peu moins de sucre  » si vous le voulez mais ne multipliez pas la farine comme Jésus les pains.

PS : Je cherche un chien pour une location de quelques minutes, affamé de préférence et pas difficile. Ou alors un chrétien à étouffer. Ouais, vous avez deviné juste, y’en reste encore de ces délicieux brownies…

Partager

Publicités

Langues de chat : la version ratée

Comment rater des langues de chat ???

Prenez plusieurs recettes : une, deux, trois, quatre, cinq ou plus… Tergiversez beaucoup et au lieu de choisir une des recettes, prenez les toutes et mélangez les ingrédients et les dosages.

Quand même, laissez tomber les recettes à la poudre d’amande car votre sachet était là ouvert dans le placard depuis plusieurs siècles… faut pas tenter le diable et l’intoxication alimentaire.

Le résultat :

Ratées de chez ratées

Ratées de chez ratées. Qui dit mieux ?

C’est à ce moment-là que me suis dit que j’allais laisser tomber l’idée d’amélioration des langues de chat glanée dans une des recettes : les tremper dans du chocolat fondu. Non, mieux : les tremper dans l’eau pour récurer le plat…

Lire la suite

Décorer : Théorie versus Réalité

J’avais acheté un livre sur le chocolat, avec plein de recettes sympa sur comment décorer.

Pour des petits gâteaux, ils disaient de :

– Tremper la moitié du biscuit dans du chocolat blanc fondu
– Tremper une noisette dans du chocolat noir fondu et poser dessus

La théorie :
(Oh que c’est joli !)

theorie

La réalité :
(Oh que c’est… euh, …. que dire sans être désobligeant ?!)

realite

Partager