Soupe au lait de coco, poulet, champignon, etc.

Les 30.000 trucs à mettre dedans pour 4 becqueteurs :

  • 4 blancs de poulet
  • 5 champignons de Paris
  • 2-3 échalottes >> j’ai mis à la place le bulbe de la ciboule
  • 1 c.à.s. d’huile
  • 2 canettes de lait de coco
  • 2 gousses d’ail >> nan 3, jamais 2 sans 3 !
  • 1 morceau de gingembre >> j’avais pas : gingembre en poudre
  • quelques brins de citronnelle >> à défaut, citronnelle séchée en poudre
  • quelques brins de ciboule
  • 1 piment vert
  • 200 gr de crevettes roses cuites >> 6 par personne
  • jus d’1 citron vert
  • 1 petit bouquet de coriandre fraîche >> 1 c.à.s de coriandre congelée

Le mode d’emploi qu’on est censé respecter :

  • Faire revenir les échalottes dans l’huile
  • Ajouter le lait de coco, l’ail écrasé, le gingembre en lamelles, la citronnelle, la ciboule, le piment coupé en 4, du sel et du poivre
  • Laisser cuire 5 minutes
  • Ajouter le poulet et les champignons en lamelles
  • Prolonger la cuisson 15 min
  • En fin de cuisson, ajouter le jus du citron vert, la coriandre et les crevettes
  • Si c’est trop épicé, ajouter de l’eau

Avis des 2 ventres à pattes qui constituent notre foyer :

  • Moi : c’est très bon, les saveurs s’harmonisent bien. Et puis c’est rapide et facile à faire. En plus, le piment était tellement doux que j’ai pu le manger, à se demander si c’était pas un poivron, oups.
  • Chéri : bof bof, c’est tout juste comestible, trop citronné et étrange. Et puis les morceaux dans la soupe c’est pas trop son truc. (Je me suis dévouée pour finir son bol, eh eh…)

Mes sources :

Un livre de cuisine offert à Noël par grande soeurette :
« Une recette par jour. Calendrier 2010. » (Editeur Hugo Image)

Partager

Soupe d’automne : patidou

Le patidou… « C’est une des meilleures courges, son goût prononcé rappelle à la fois la châtaigne et la noisette. Les jeunes fruits crus se servent rapés avec une vinaigrette. On les prépare aussi farcis, frits, en confiture… » (selon l’étiquette)

Goût de noisette et châtaigne ? Pitêtre, j’ai encore trop mis d’ail qui a devancé sur mon palais tous ses compagnons de soupée, dont le patidou. Trois gousses c’est de trop pour apprécier les autres saveurs à leur juste valeur, j’abuse. M’enfin, on est ailophile ou on ne l’est pas !

Les ingrédients :

La recette :

Faire revenir l’oignon et l’ail. Ajouter ensuite les autres légumes en petits morceaux et couvrir d’eau. Ajouter du sel, du poivre et du gingembre ou les épices de votre choix. Laisser cuire jusqu’à ce que l’on puisse enfoncer facilement un couteau dans les légumes. Mixer. Déguster.

PS : Le patidou faisant partie de la famille des courges, prévoir BEAUCOUP de temps pour l’éplucher… Elles se défendent ces satanées courges ! Salouperies de peaux dures. Elles doivent pas connaître la crème Nivéa.

Partager

Soupe ramadanesque

– Un mélange de légumes secs d’un supermarché bio parisien.
– Une recette de soupe fourni avec.
– Une occasion : ramadan, un homme à nourrir.
→ Va pour tester ça.

Le mélange :

– haricots blancs & rouges
– lentilles vertes, oranges & blondes
– pois cassés
– azukis (petits haricots rouges japonais)

Le joyeux mélange

La recette de « Soupe Paysane » :

– Tremper 12 heures le mélange.
– Faire cuire dans 2 litres d’eau avec 2 carottes, 1 poireau, de l’ail et un oignon pendant 20 minutes (Ils ont fumé ou c’est moi qui aie mal noté ??? Des haricots qui cuisent en 20 minutes ? Ça existe ça ?  Que je sache, Lustucuit n’a pas encore créé de »Haricots Express », prêt en 5 min au micro-ondes ? )2 bonnes heures
Puis 15 min avant la fin, ajouter quelques vermicelles d’épeautre (c’est quoi ça déjà l’épeautre ? Ah oui, ça).
+ J’ai ajouté un peu de bœuf tendrissime (sûr que pour avoir la viande aussi tendre, ce devait être un bœuf très gentil… Amis végétariens, bonsoir !).

Lire la suite

Une autre ‘tite soupe

Une autre soupe, mais celle-ci elle était réussie !

Les ingrédients :

Les ingrédients

Non, j’ai pas mis les roses dedans !!
Par contre de l’oignon et de l’aïl rissolés OUI !!
(on est aïlophile ou on ne l’est pas…)

Le résultat, quelques bols comme celui-là :

Bol de soupe

J’essaie de faire en sorte de mettre juste ce qu’il faut d’eau pour que toute l’eau de cuisson parte dans la soupe et sans que ce soit pour autant hypra liquide. Car j’aime la soupe épaisse, pas au point que la cuillère tienne debout dedans, mais presque…

Equation & Soupe

patates plus navets plus salade

plus fanes de radis plus ail et oignon

plus topinambours plus tomate

plus poireau plus carottes

egal THE soupe

Le résultat est en fait très moyen, vraiment pas une soupe à se damner.
En plus j’ai mis tellement d’ingrédients nouveaux qu’il est difficile de savoir lequel est fautif (à part la cuisinière) : la salade ? les fanes de radis ? les topinambours ?
Au moins c’était comestible…

Partager